[Infographie] – Faits et statistiques sur les réseaux sociaux en 2012


L’année 2012 des médias sociaux dans une seule infographie. Et devinez quelle est la vidéo YouTube la plus vue? Op op op oppa… continuez la phrase.
Faits-statistiques-reseaux-sociaux--50120-0

Source : GO-Globe.com 

Les pages Facebook pour les couples, ce n’est « presque » pas nouveau!


Bon, mettons une chose au clair! Les pages Facebook illustrant la relation entre les couples ce n’est « presque » pas NOUVEAU. Elles existent depuis bien longtemps. Cependant, Facebook a récemment décidé de mettre à jour visuellement ces pages et d’y ajouter les mêmes fonctionnalités que celle de votre journal. Oui, elles affichent du contenu vous appartenant, mais le contenu affiché est celui que vous voulez qui s’affiche là. (Faites un tour dans vos paramètres et sécurisez votre compte.)

À la base, cette page sert à afficher les liens d’amitié entre n’importe qui sur Facebook (http://newsroom.fb.com/News/531/A-New-Look-for-Friendship-Pages).

Les exemples illustrant cette « nouveauté » que nous retrouvons un peu partout sur le web montrent des images d’un couple heureux avec plusieurs photos où ils sont réunis. Facebook a dû choisir cet exemple, car c’est plus « cute » à présenter. Dans l’article cité ci-haut, il est clairement identifié qu’il s’agit d’une nouvelle interface pour les pages de « lien d’amitié » (friendship).

  1. Nouvel affichage
  2. Ancien affichage
  3. Lien pour voir vos liens d’amitié : https://www.facebook.com/VOTRENOM?and=NOMDELAMI

Donc, pas grand chose de nouveau de ce côté, juste du vieux mis à neuf. Cessons de semer la panique générale!

Le multimédia à Matane : c’est un rendez-vous!


Chaque année, les étudiants de troisième année d’intégration multimédia du Cégep de Matane présentent leurs projets de fin d’études.

Cette année, cet évènement sera présenté en direct sur le web, et j’ai l’honneur d’être celui qui va vous permettre de suivre la présentation en ligne.
Voici le communiqué de presse officiel émis par le Cégep de Matane :

 
 » Les finissants en Techniques d’intégration multimédia du Cégep de Matane sont fiers de vous convier à la présentation de leurs projets de fin d’études lors d’une activité qui se tiendra le vendredi 1er juin, à 15 h, au café étudiant Tank-à-y-Être du cégep.

Dans le cadre de leur formation technique de trois ans, ces pros du Web ont acquis des connaissances et un savoir-faire que les visiteurs pourront apprécier via quatre projets spécifiques :

Emoticam est un espace tridimensionnel qui fera vivre à l’utilisateur une expérience visuelle, sensorielle, émotive et interactive dans un univers clos. Vous incarnerez une personne ayant vécu un traumatisme.

RendFort est une interface d’apprentissage d’Internet en ligne destinée aux personnes âgées ou n’ayant pas l’habitude d’utiliser cet outil. L’objectif des concepteurs est avant tout de réduire le fossé numérique entre les générations.

Runners Online est un jeu de course à pied sur facebook, une expérience console dans un navigateur Web. Les joueurs explorent un monde ouvert en ligne dans le but de devenir le meilleur coureur! Pour ce faire, ils doivent remporter des courses contre la montre.

Sportia est un jeu sur appareil mobile Apple. Il s’agit de prendre soin d’une créature et de la faire réussir des niveaux de jeu en remportant des combats en multijoueurs. De plus, le jeu est lié à un site Internet offrant des minijeux et permettant d’obtenir des points spéciaux.

Les personnes intéressées à participer à l’événement, mais qui ne peuvent pas se déplacer, pourront tout de même y être de façon virtuelle puisque la présentation sera diffusée en direct via le site http://ustre.am/KqNq . Il sera aussi possible de suivre l’événement sur Twitter avec le mot-clic : #tim2012. »

C’est donc une invitation. Pour confirmer votre présence en ligne et sur place, rendez-vous sur l’évènement Facebook crée à cet effet : https://www.facebook.com/events/370384409684548/370497379673251/

Venez voir de quoi nous sommes capable à Matane!!! ;)

Étude de cas : «L’homme nu» de La Redoute. Ou comment rebondir sur un bad buzz.


Comme vous le savez peut-être, au tout début de l’année 2012, le site  français de vente de vêtements en ligne, La Redoute, a fait beaucoup parler de lui. «Pourquoi?», me direz-vous ? Une image vaut mille mots.

Hé oui! Un homme nu s’est glissé « maladroitement » en arrière-plan d’une image montrant 4 enfants au bord d’une plage. Au début, tout le monde était choqué. Cela a fait couler beaucoup d’encre sur les blogues, Twitter, Facebook, etc. Même les entreprises comme Orangina, Tipp-ex et même 3 Suisses ont ensuite repris cette erreur à leur avantage en créant des pubs.

Maintenant, c’est au tour de La Redoute elle-même de rebondir sur son erreur. Environ un mois après la découverte de la fameuse photo, l’équipe de La Redoute joue la carte de la stratégie marketing orchestrée depuis le début.

Alors… Selon vous, toute cette mise en scène était-elle orchestrée ? L’équipe de La Redoute a-t-elle simplement su, suite à une erreur de sa part, développer une stratégie marketing ayant du sens ?

Les avis divergent beaucoup sur le Web. Certains, comme Vincent Bézard, croient dur comme fer que tout cela était orchestré depuis le début. Ses points sont effectivement de bons points.

La discussion est donc lancée maintenant.

MAJ : Voici l’étude de Relatia concernant l’Homme nu : IMPACT ET MESURE DE L’EFFET D’UN HOMME TOUT NU SUR INTERNET.
Des chiffres très intéressants qui montrent au final et avec du recul que le coup de l’homme nu était orchestré de main de maître depuis le début.

Surtout si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas à prendre contact avec moi via Facebook et/ou Twitter.

Entreprises : STOP aux profils Facebook


Mark Zuckerberg , Facebook

Mark Zuckerberg , Facebook

S’il y a bien une chose qui m’agresse sur Facebook, ce sont les demandes de jeu tel que Farmville. Afin de régler ce problème, il est facile de paramétrer son compte pour ne plus voir passer dans son fil d’actualité, Farmville. Mais, dans cet article, il ne sera pas question de cela.

En fait, ce qui m’agresse le plus sur Facebook, c’est de me faire demander comme ami par une entreprise et/ou marque. Les entreprises ne sont pas des entités vivantes, elles ne peuvent donc pas, par conséquent, devenir amies avec un être humain.
Au Québec, c’est monnaie courante, plusieurs entreprises se lancent sur Facebook sans avoir eu un coaching au préalable.  Ce n’est pas nécessairement la faute de ces dernières, mais, tout simplement de la désinformation au niveau de la personne qui a cru bon de se créer un COMPTE Facebook pour son entreprise.
Il faut aussi avouer qu’il n’est pas évident de trouver le lien direct menant à la création d’une page Facebook. Pour ceux qui passent par là et qui se sentent un peu perdu, voici le lien pour la création de votre page : (http://www.facebook.com/pages/create.php).

Revenons à nos moutons. Une entreprise, selon les règlements de Facebook (http://www.facebook.com/terms.php?ref=pf) point 4.4, n’as pas le droit de posséder un profil personnel à des fins commerciales.
Saviez-vous ce qui se passe si Facebook tombe sur votre compte Facebook ?
Votre compte est supprimé, sans en être avisé. Et deviner quoi ? Vous venez de perdre, en une fraction de seconde, toute la communauté que vous avez mis tant de temps à bâtir. Bye, bye plateforme sociale, il faut tout recommencer.
Je ne vous le souhaite vraiment pas !!

Vous pensez être à l’abri ? Et non, Mark, veille sur vous, que vous ayez un profil avec 153 amis ou  encore que vous ayez un profil avec environ 1502 amis. Personne n’est à l’abri!

Deux dernières choses à savoir concernant les profils :

  1. La plupart du temps, ils se font polluer par les applications, tels que « Phrases » et j’en passe, par vos amis.

    Référencement

    Référencement

  2. Les profils Facebook ont réellement une limite de 5000 amis. (Ce n’est pas un mythe!!)

Donc, pourquoi préférer une page?

  1. Référencement dans Google
  2. Aucune limite d’amis
  3. C’est un outil de promotion « dédié » aux entreprises et organismes
  4. Ciblage précis des visites à l’aide des statistiques
  5. Si votre page est bien gérée, Mark va vous laisser tranquille

Voilà, coup de gueule fait, j’espère que j’aurais attiré l’attention d’entreprises étant dans ce cas de figure et que j’aurais réussi à vous faire changer d’avis.

P.S : Avez-vous déjà été demandé en ami par une marque? Une entreprise? Quel était votre sentiment ?

Surtout si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas à prendre contact avec moi via Facebook et/ou Twitter.

À vos claviers.

Qu’est-ce qu’un gestionnaire de communauté ?


Gestionnaire de communautés

Gestionnaire de communautés

Voici le document que j’ai présenté au BSL 2.0 (Animer efficacement une communauté en ligne) à Rivière-du-Loup, le 22 février dernier.
Bien sûr, ce ne sont que les grandes lignes.
Bonne lecture.

« Gestionnaire de communauté » est un nouveau métier qui a vu le jour avec l’essor du Web 2.0 et l’omniprésence des pages Facebook, des comptes Twitter, etc.

Ailleurs dans le monde, comme en France ou aux États-Unis, on appelle le gestionnaire de communauté un Community Manager. Ce poste consiste principalement à animer et fédérer pour une société ou une marque les échanges entre internautes en utilisant les services du Web, tels que les réseaux sociaux. Il doit également s’assurer de faire respecter les règles de bonne conduite au sein de la communauté.

Le gestionnaire de communauté gère vos pages Facebook et Twitter, diffuse vos promotions sur Foursquare et donne vie à votre blogue.

La tâche ne se résume pas seulement à gérer des pages Facebook ou Twitter, puisque le gestionnaire de communauté doit effectuer une veille technologique accrue.

En gros, il est l’âme de vos communautés Web.

Pourquoi un gestionnaire de communauté ?

  • Construire, affirmer et préserver votre e-réputation sur les médias sociaux
  • Créer des contacts dynamiques avec les membres de vos communautés
  • Constituer un relais d’information multilatéral (de vous à vos membres ; de vos membres à vous ; de votre concurrence à vous)
  • Interpréter les tendances de vos communautés
  • Humaniser votre présence sur les médias sociaux
Nathan community manager

Nathan community manager

Qualités et compétences

  • Bonne maîtrise des outils Web
  • Bonne connaissance de votre entreprise et de votre secteur d’activité
  • Excellent esprit de synthèse (Cette qualité permettra de transmettre à vos fans l’essence de votre entreprise, d’instiller ce qui la distingue, et ce, sans méthodes agressives.)
  • Esprit créatif
  • Respect de la langue française (plus qu’un atout)

Selon vous, votre gestionnaire de communauté doit-il travailler à l’interne ou à l’externe ?

Si vous avez des questions, des commentaires et même des suggestions, je suis disponible sur Twitter (@iangon) et Facebook (Yann Gonthier).

Le web 2.0 : initiation aux médias sociaux [Slideshare]


Voici mon premier slideshare : Le web 2.0 : initiation aux médias sociaux.
Ce slideshare a été présenté lors de ma première conférence le 20 novembre 2010. Conférence a laquelle j’ai pris goût. J’espère en avoir la chance d’en donner d’autres.

J’espère qu’elle sera à votre goût.
Si vous avez des questions, des commentaires et même des suggestions, je suis disponible sur Twitter (@iangon) et Facebook (Yann Gonthier).

Voici le Slideshare pour ceux qui lisent mon blogue depuis un mobile : http://slidesha.re/fL5Aa8

Sur Twitter, ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité!


Suite au Tweet que j’ai lancé mercredi (http://twitter.com/ianGon/status/24589533409) et qui a suscité pas mal de réflexion et de RT, je me suis dit que je devais en faire un article.  Sur Twitter, comme dans plusieurs autres sphères de la vie, ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité.  Vous vous demandez pourquoi ? Ou encore, de quoi je parle ?

La course aux followers (ou abonnés) fait rage sur Twitter.  Certains d’entre vous pensent peut-être que c’est celui qui possède le plus de followers qui est celui qui a la plus grosse influence. Détrompez-vous !  L’influence se s’acquiert et se mesure à  long terme ou si vous êtes un @DominicArpin, @Patdion, ou @Guglielminetti de ce monde, ça se fait tout seul, car vous êtes une personnalité connue.

Difficile croyez-vous ?  Mais non, il suffit de poser les bons gestes !  Vous devez faire des liens sociaux, puis les entretenir.  Comme dans les « vraies relations d’amitiés » vous devez donner avant de demander et surtout, ne rien exiger.  Publiez du contenu de qualité et en relation avec ce que vos followers attendent de vous.   Interagissez avec eux, retweetez-les, soyez présents et généreux, respectez quelques règles de bonne conduite et ils en seront ravis.   Comment développer son influence à long terme ? Ce sera sûrement la question à laquelle je répondrais dans mon prochain billet.

Pour reprendre le commentaire que ma fait mon ami @poliquinp (http://twitter.com/poliquinp/statuses/24590095993), je ne parle pas ici de la quantité de vos Tweets publié, mais la quantité de vos followers. Vous pouvez publier le nombre de Tweet que vous voulez dans une journée, mais faites toujours attention que ce nombre soit raisonnable et que le contenu de vos tweets reste intéressant.

CAS DE FIGURE :

Vous avez 4500 abonnés. Sur ces 4500, seulement 150 prennent la peine de lire vos tweet. 15 d’entre eux vous retweet. Votre influence est donc à un très bas niveau.  Vous n’avez presque ou pas d’audience, mais beaucoup d’abonnés. Super ? Non.

Contrairement à ce cas de figure : vous avez 450 abonnés. Sur ces 450, 350 lisent vos tweet, et 45 vous retweetent. Votre influence est très bonne. Vous réussissez à capter votre audience. Et vous avez très peu d’abonnés. Super ? Oui

La qualité et l’originalité, sont selon moi les gages de réussite pour devenir une personne d’influence sur Twitter.

Utilisation du chat Facebook pour une campagne marketing sur Facebook.


Chat Facebook

Logo Facebook

Tout d’abord, j’aimerais remercier ceux qui ont pris le temps de participer au sondage dans mon précédent billet. Comme vous pourrez le constater le résultat est partagé. En effet, les résultats obtenus démontrent que 44,44% des répondants utilisent le chat de Facebook pour leur campagne marketing alors que 44,44 % qui ne l’utilisent pas.

Pour tout vous dire et en m’appuyant sur mon expérience personnelle. J’ai constaté un plus fort taux de « réception » du client lorsque dans votre campagne vous utilisez le chat Facebook. Cela montre aux clients que vous vous intéressez à eux et que vous prenez le temps de le faire. Ce qui est très bon pour une marque. Surtout, n’ayez pas peur d’aller vers le client directement et de l’approcher grâce à l’outil de chat que Facebook a mis en place. Engagez la conversation de manière intéressante, ciblez la personne avec qui vous échangez et expliquez-lui brièvement votre démarche. Rien de plus compliqué. Et je peux vous garantir des retombées très positives, sur votre site web (google analytics) et aussi sur votre page Facebook (statistiques Facebook).

Tentez la manœuvre, et vous m’en redonnerez des nouvelles.

Si vous avez des questions, des commentaires et même des suggestions, je suis disponible sur Twitter (@iangon) et Facebook (Yann Gonthier).

Sondage – Campagnes marketing et chat Facebook.


Après quelque temps d’absence (beaucoup trop à mon avis), je reviens dans le monde du blogue. Je serais plus régulier dans mes publications et vous aurez droit à quelques petits sondages.

Donc, voici le premier sondage que je vais mettre en place.

Si vous avez des questions, postez-les en commentaire ou retrouvez-moi sur Twitter (@) et Facebook (Gonthier Yann).
N’hésitez pas à partager cet article.